L'année 2015 se termine mais l'expérience reste...

Voici un dernier résumé de course pour ma saison 2015.

Cette année aura été la plus difficile de toutes mes années en triathlon. J'ai débuté  la catégorie U23 élite où j'ai pu vivre des courses à l'International de calibre très élevé et de distances olympiques. Autant que j'ai vu et vécu les plus belles expériences de ma vie cette année, autant que j'ai souffert pour chacune d'elles. Lorsque j'écris: "souffrir", je ne parle pas  uniquement de souffrir physiquement pendant la course; on s'entend ici que le triathlon n'est pas un sport facile et de courte durée non je parle ici de l'utilisation de mes plans B et plans C. L'utilisation des autres situations de courses qui suivent si jamais la première ne fonctionne pas tel que prévu. Des situations où j' y croyais et que je me m'étais fixée certains objectifs  mais que le scénario prévu ne s'est pas réalisé. En quelques secondes, je devais me réajuster ,  continuer et performer malgré tout. Lorsque ça ne va pas comme on le voudrait ou incapable de prendre un certain contrôle durant une course, c'est là que le mental doit venir travailler encore plus fort pour ne pas perdre le "focus" de la course.

Or, c'est beaucoup d'expériences et d'apprentissages que je viens d'ajouter à mon bagage d'athlète. Il en faut énormément! Mon entraîneur m'a dit en début de saison que cette année allait être difficile et qu'il y aurait plus de défaites que de réussites! Je croyais être prête et capable de gérer ces moments-là... Mais, j'ai réalisé que j'ai beaucoup à apprendre!

En fin de semaine, je suis allée à Porto Rico effectuer une distance olympique afin  de prendre de l'expérience pour la dernière de l'année 2015 pour moi. La chaleur, l'océan , les vents violents, le calibre et la distance ont été des facteurs différents dont j'ai dû faire face. Malheureusement, avec une natation difficile, j'ai manqué le peloton dont j'aurais dû faire partie. C'est alors que j'ai fait 40 km avec une autre fille en essayant de maintenir notre écart. De plus, nous ne voulions pas nous faire rattraper. Ce fût au moins ça! Rendue à la course à pieds, la chaleur ne m'a pas aidée et mes jambes étaient très lourdes. J'ai terminé 11 ème.

Cette année aura été difficile dans toute cette adaptation à tous les niveaux! Surtout que je croyais démontrer tous les sacrifices et les heures d'entraînements que j'y avais mis. Surtout que d'arriver lors d'une compétition et de ne pas être capable de reproduire ce que j'avais travaillé si fort à l'entraînement. J'ai appris que cette frustation devait être prise comme de l'expérience. Ce n'est pas facile mais c'est ça acquérir de l'expérience.

Bref, l'entraînement continue puis ce n'est que pour revenir en force et prête pour la saison 2016.

Je vous remercie tous pour votre soutien! C'est tellement apprécié! Surtout dans des moments de découragement comme ceux-ci ! Des mercis particuliers à ma coach Kyla et Javier.

À bientôt!

Élixx

commanditaires 2015.jpg